Pouvoirs et limites de l’anneau gastrique

Pour toute information, Appelez !
01 86 26 62 39

Le déclin de l’anneau gastrique modulable semble envisagé. En revanche, la technique perçoit des actualités.
En effet, ses modèles courants sont plus fiables quant à leur design ainsi que leurs compositions. Les complications à moyen terme de la technique sont moins fréquentes, notamment le glissement de l’anneau devenu rare .Malgré le pourcentage minime de complication immédiate (juste à la suite l’intervention), la technique d’anneau ajustable est dépassée par la sleeve gastrectomie et le bypass gastrique.
La perte de poids obtenue grâce à ce dispositif est importante, souvent supérieure à 50% du poids excédentaire initial. Le patient parvient en général à maigrir de 2 à 4 kilos par mois après l’intervention. C’est pour les deux premières années que l’amaigrissement est réalisé.
Maigrir avec l’anneau gastrique permet non seulement de résoudre le problème de l’obésité sévère ou de l’obésité morbide mais aussi de réduire et traiter les maladies liées à une obésité avancée telles que l’apnée du sommeil, diabète, ostéoarthrite, hypertension, syndrome métabolique, etc.
Puisque cette technique de pose de lapband ne redirige pas les intestins ou supprime une partie de l’estomac aucune intervention sur le mécanisme de digestion et d’absorption des aliments n’aura lieu. Le déroulement est tout à fait normal de ce côté.
Par conséquent et à l’inverse du bypass il y aura pas de carences en vitamines liées à la gastroplastie par anneau.
Peut-on revenir en arrière ? Absolument parce que la procédure peut être inversée en retirant l’anneau gastrique si nécessaire et à long terme l’estomac reprend sa taille normale.
En revanche, la mise de l’anneau en silicone et du tube en plastique est non invasive puisqu’elle crée le moins de lésions dans l’organisme. Ces deux éléments peuvent rester dans le corps du patient sans nuire à sa santé.
Certes, la chirurgie de l’anneau gastrique ne fait pas surgir des complications graves. Les risques majeurs ne sont pas fréquentes surtout lorsque le patient suit un régime spécial avant l’intervention. En dépit de cela, certaines complications pouvant être observées après la pose d’un lapband comme :

  • Ulcération, gastrite.
  • Nausées et vomissements, constipation.
  • Complications chirurgicales mineures comme la déconnexion du dispositif de réglage du tube plastique.
  • Erosion (déplacement de l’anneau dans l’estomac).